L'Hydre et l'Académie

    Édouard Laboulaye, L'État et ses limites, suivi d'Essais politiques sur M. de Tocqueville, l'instruction publique, les finances, le droit de pétition, etc.

    Partagez
    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5055
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Édouard Laboulaye, L'État et ses limites, suivi d'Essais politiques sur M. de Tocqueville, l'instruction publique, les finances, le droit de pétition, etc.

    Message par Johnathan R. Razorback le Sam 18 Nov - 18:56

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Lefebvre_de_Laboulaye

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54395076/f11.image.texteImage

    "Faire l'histoire des idées, en suivre pas à pas la naissance, le développement, la chute ou la transformation, c'est aujourd'hui l'étude la plus nécessaire, celle qui chassera de l'histoire ce nom de hasard qui n'est que l'excuse de notre ignorance." (p.4)

    "La Politique tirée de l'Écriture sainte, véritable apologie du despotisme. [...] Bossuet, qui confond l'anarchie et la liberté, les sujets n'ont aucun droit, non pas même à la propriété, qui ne soit une concession de l'autorité ; par conséquent, ils ne peuvent prétendre à aucune garantie." (p.25)

    "Saint-Just et [Robespierre" sont deux apôtres fanatiques de Rousseau, tous deux prêchent, à l'aide de la guillotine, un évangile qui n'est pas celui de la liberté." (p.40)

    "Créateur de la philologie moderne, philosophe chrétien, homme d'Etat éminent, défenseur de la liberté constitutionnelle à une époque où le dédain de cette liberté menait à la fortune, Guillaume de Humboldt était un de ces esprits originaux qui cherchent toujours la raison des choses, et creusent tout ce qu'ils touchent. C'est en 1792, qu'à la prière du baron de Dalberg, coadjuteur de Mayence, et futur électeur de l'Empire, il rédigea son Essai sur les limites de l'action de l'Etat ; les guerres de la révolution empêchèrent sans doute Humboldt d'imprier un livre qui n'aurait plus trouvé de lecteurs. [...] C'est en 1851, seize ans après la mort de l'auteur, qu'on a eu l'heureuse pensée de l'imprimer." (p.49)

    "Quel est donc le rôle de l'Etat ? Humboldt le réduit à deux choses: au dehors, protéger l'indépendance nationale ; au dedans, maintenir la paix." (p.52)

    "L'individualité, ou, sous un autre nom, l'originalité, c'est la condition, l'élément nécessaire de tout ce que nous nommons sciences, arts, éducation, civilisation. C'est ce que ne voient pas les socialistes, qui veulent jeter l'humanité dans un moule invariable ; c'est ce que ne comprennent pas les politiques, qui se croient toujours les seuls sages et les seuls raisonnables, et qui feraient volontiers de la société un régiment ; c'est ce que ne sent pas la société elle-même, qui s'étonne de ce que les grandes routes ne plaisent pas à tout le monde, et qui a l'horreur des esprits originaux, quoiqu'elle n'avance que par eux." (p.59)
    -Édouard Laboulaye, L'État et ses limites, suivi d'Essais politiques sur M. de Tocqueville, l'instruction publique, les finances, le droit de pétition, etc., Paris, 1865 (1863 pour la première édition), 401 pages.



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "Il y a, de nos jours, beaucoup de gens qui s'accommodent très aisément de cette espèce de compromis entre le despotisme administratif et la souveraineté du peuple, et qui pensent avoir assez garanti la liberté des individus, quand c'est au pouvoir national qu'ils la livrent. Cela ne me suffit point." -Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II, Quatrième Partie : Chapitre VI, 1840.


      La date/heure actuelle est Dim 23 Sep - 11:01