L'Hydre et l'Académie

    Jean-Yves Pranchère, L'autorité contre les lumières: la philosophie de Joseph de Maistre

    Partagez
    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 4724
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Jean-Yves Pranchère, L'autorité contre les lumières: la philosophie de Joseph de Maistre

    Message par Johnathan R. Razorback le Lun 1 Déc - 22:35

    http://books.google.fr/books?id=uDJNP4e4CrkC&pg=PA193&lpg=PA193&dq=lib%C3%A9ralisme+r%C3%A9volutionnaire&source=bl&ots=ri4NJMJU3P&sig=kZ_0VBLVNAHP4gztZWhwwK3z5HY&hl=fr&sa=X&ei=0-t8VL_VBYK3PfnfgNAF&ved=0CEUQ6AEwBzgK#v=onepage&q=lib%C3%A9ralisme%20r%C3%A9volutionnaire&f=false

    "Il nie tout droit de résistance à l'autorité, fût-elle despotique, et soutient que le pouvoir souverain doit être tenu pour infaillible. L'esclavage, "ancre de la société", lui paraît de droit naturel partout où le catholicisme n'est pas la religion nationale." (p.1)
    -Jean-Yves Pranchère, L'autorité contre les lumières: la philosophie de Joseph de Maistre, Genève, Librairie Droz, 2004.


    _________________
    "Aucune grandeur n'est possible où l'on refuse d'être ce qu'on est et fût-on l'ombre de soi-même, il faut partir de là."
    -Albert Caraco, La France baroque, Edition L'Age d'Homme, 1975, 255 pages, p.64.

    "Il y a, de nos jours, beaucoup de gens qui s'accommodent très aisément de cette espèce de compromis entre le despotisme administratif et la souveraineté du peuple, et qui pensent avoir assez garanti la liberté des individus, quand c'est au pouvoir national qu'ils la livrent. Cela ne me suffit point."
    -Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II, Quatrième Partie : Chapitre VI, 1840.


      La date/heure actuelle est Dim 22 Avr - 19:46