L'Hydre et l'Académie

    Sur la tendance anti-politique du libéralisme

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5629
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Sur la tendance anti-politique du libéralisme Empty Sur la tendance anti-politique du libéralisme

    Message par Johnathan R. Razorback le Dim 25 Nov - 11:57

    « La politique est une affaire sale, une ruse, un cul-de-sac idéologique, un vaste pilleur de ressources intellectuelles et financières, un mensonge corrupteur, une tromperie, un moyen de répandre dans le monde un énorme malheur, d’une espèce inattendue et indétectée ; c’est le plus grand gaspilleur de productivité humaine jamais concocté par ceux qui ne croient pas à un authentique progrès économique et social. »
    -Jeffrey Tucker.

    Les prémisses du réalisme libéral.

    L'erreur anti-politique. Un non-sequitur.

    Les véritables conclusions à tirer sur le sens de l'activité politique.

    Jesrad deuil du trône.

    https://www.contrepoints.org/2019/02/02/336143-les-liberaux-nont-rien-a-attendre-de-la-politique

    "Olivier Maurice a bien raison lorsqu’il écrit que les libéraux n’ont rien à attendre de la politique."

    https://www.contrepoints.org/2019/02/04/336258-non-le-liberalisme-ne-recherche-pas-linteret-general

    http://liberalisme.blogspot.com/2018/11/pour-en-finir-avec-la-politique-une.html



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Sam 25 Mai - 23:39