L'Hydre et l'Académie

    Eric Vatré, Charles Maurras: un itinéraire spirituel

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5624
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Eric Vatré, Charles Maurras: un itinéraire spirituel Empty Eric Vatré, Charles Maurras: un itinéraire spirituel

    Message par Johnathan R. Razorback le Lun 24 Sep - 17:01

    https://books.google.fr/books?id=aZAg5kh_-isC&pg=PA80&lpg=PA80&dq=Henri+Vaugeois+Nietzsche&source=bl&ots=lKVZtDJPYM&sig=9DHeY0VxbIABirmkqxalr5bNltU&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjo3971iNHeAhUOaBoKHeMaCI4Q6AEwDXoECAcQAQ#v=onepage&q=Henri%20Vaugeois%20Nietzsche&f=false

    "Il serait hasardeux d'essayer de déterminer la "période nietzschéenne" de Charles Maurras et de ses amis d'A.F. Pour parer à tout équivoque, mettons que la période définie par M. Jacques Paugam de 1899 à 1908, c'est-à-dire la date de création de la "Revue d'Action Française" et la date de lancement du journal quotidien "L'Action Française" peut servir de point de repère." (p.79)

    "L'évolution des sentiments maurrassiens à l'égard de Frédéric Nietzsche nous est connue: après avoir été "notre condisciple". Maurras parla avec dédain de "ce Sarmate ingénieux et passionné"." (p.80)

    "Les études profondes auxquelles s'est livré M. Hugues Rebell sur la philosophie de Nietzsche ont eu le résultat de le confirmer dans la sagesse traditionnelle de nos maîtres de France: après Goethe et Schopenhauer, Nietzsche est un de ces Allemands qui s'oublient volontiers jusqu'à affirmer et jusqu'à prouver la supériorité du modèle classique français sur le génie de leur propre famille ethnique. Ces aveux germains furent profitables à M. Hugues Rebell: mais il ne prit à Nietzsche ni l'extravagance romantique des conceptions, ni le tour biblique de l'inspiration. [Maurras, l'Enquête]" (p.82)
    -Eric Vatré, Charles Maurras. Un itinéraire spirituel, Nouvelles Éditions Latines, Paris, 1978, 241 pages.



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Ven 24 Mai - 5:00