L'Hydre et l'Académie

    Jean-Marc Narbonne & Luc Langlois (eds), La métaphysique: son histoire, sa critique, ses enjeux

    Partagez
    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5436
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Jean-Marc Narbonne & Luc Langlois (eds), La métaphysique: son histoire, sa critique, ses enjeux

    Message par Johnathan R. Razorback le Jeu 1 Mar - 13:19

    https://books.google.fr/books?id=bwy4YwCk66kC&pg=PA163&lpg=PA163&dq=cat%C3%A9gories+de+la+m%C3%A9taphysique&source=bl&ots=6ZDPk-tY9v&sig=t5-ZSOdDDoBJRZ7AZ_iV4nOG16M&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjE8t2mmMvZAhUEshQKHb4ZB0M4ChDoAQguMAI#v=onepage&q=cat%C3%A9gories%20de%20la%20m%C3%A9taphysique&f=false

    "Le néologisme d'ontologia, resté sans occurence ni équivalent chez les Grecs et les médiévaux, n'apparaît que durant l'ère ouverte par le concept objectif (et formel) d'étant, dans la troisième édition de la Metaphysica de Ente que Clauberg publie en 1664." (p.25)

    "L'ontologia fut expressément placée par Clauberg sous l'autorité de Descartes." (p.26)

    "Kant consacre sans réserve la définition -moderne- de l'ontologia à partir du concept d'étant, pour aboutir à l'étant en tant que cogitable (qu'il nomme le phénomène). Mais une question surgit aussitôt: ce que Kant substitue à l'ontologia -une analytique de l'entendement pur- ne reproduit-il pas plutôt exactement ce que Clauberg avait tenté, à la suite de Descartes et Suarez: transposer les catégories de l'étant (Aristote) en concepts de l'entendement, afin de rendre pensable le concept de chaque étant ?" (p.28)
    -Jean-Luc Marion, "La science toujours recherchée et toujours manquante",

    "Simplicius est ce commentateur néo-platonicien d'Aristote qui dut quitter Athènes en 259 ap. J.C. avec le dernier chef de l'École néo-platonicienne, Damascius, à la suite de l'édit de Justinien empêchant l'enseignement de la philosophie païenne à Athènes." (p.41)
    -Luc Brisson, "Un si long anonymat", in Jean-Marc Narbonne & Luc Langlois (eds), La métaphysique: son histoire, sa critique, ses enjeux, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, coll. Zêtêsis, 1999, 259 pages.



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Mar 19 Fév - 1:20