L'Hydre et l'Académie

    Annie Fourcaut (dir.), La Ville divisée: les ségrégations urbaines en question : France XVIIIe-XXe siècles

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5663
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Annie Fourcaut (dir.), La Ville divisée: les ségrégations urbaines en question : France XVIIIe-XXe siècles Empty Annie Fourcaut (dir.), La Ville divisée: les ségrégations urbaines en question : France XVIIIe-XXe siècles

    Message par Johnathan R. Razorback le Lun 20 Nov - 8:45

    https://books.google.fr/books?id=5aM5AWQZ37UC&pg=PA42&lpg=PA42&dq=m%C3%A9tiers+de+la+g%C3%A9ographie+sociale&source=bl&ots=AXvf-OI5xb&sig=oFKuusDzvWhQVKt2mcFrGxY2_cg&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi-uoSw4czXAhWLcBoKHScIARk4WhDoAQhIMAg#v=onepage&q=m%C3%A9tiers%20de%20la%20g%C3%A9ographie%20sociale&f=false

    "Initialement politique délibérée de mise à l'écart d'un groupe social ou ethnique, puis effet partiellement fortuit du jeu des multiples acteurs économiques et politiques qui interviennent dans la ville, en même temps résultat inscrit dans l'espace urbain, dans les pratiques et dans les mentalités de ces politiques, la ségrégation renvoie aussi à un ensemble de dynamiques spatiales ou sociales, qui modifient sans cesse les frontières et les rapports des groupes sociaux dans la ville." (p.12)
    -Annie Fourcaut (dir.), La Ville divisée: les ségrégations urbaines en question : France XVIIIe-XXe siècles,



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Lun 17 Juin - 9:46