L'Hydre et l'Académie

    Philip Dine, « Nation et narration dans la diffusion sportive : l'exemple des courses de chevaux dans l'Algérie coloniale »

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5624
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Philip Dine, « Nation et narration dans la diffusion sportive : l'exemple des courses de chevaux dans l'Algérie coloniale » Empty Philip Dine, « Nation et narration dans la diffusion sportive : l'exemple des courses de chevaux dans l'Algérie coloniale »

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 7 Nov - 21:57

    https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2011-4-page-625.htm


    "Pendant les premières décennies de la présence française en Algérie, des militaires influents regarderont les courses hippiques non seulement comme une méthode agréable pour maintenir leur propre forme physique ainsi que celle de leurs chevaux, mais aussi comme un moyen de forger des liens avec des chefs de tribus récemment « pacifiées » et, qui plus est, de faire progresser la « mise en valeur » planifiée et scientifique de cette nouvelle colonie française."

    "Apprécié depuis toujours en Algérie en tant qu'outil pratique et indice de prestige, le cheval servira ainsi de passerelle ludique entre la France conquérante et la société indigène."

    "Ultérieurement, les administrations coloniales chercheront soigneusement à éviter des situations où le colonisateur risquera de se voir dominé, et même humilié, par le colonisé, dans les sports comme dans d'autres domaines. Cependant, ces premiers organisateurs sportifs se sont efforcés de prévoir des compétitions hippiques que les indigènes étaient à peu près certains de remporter."
    -Philip Dine, « Nation et narration dans la diffusion sportive : l'exemple des courses de chevaux dans l'Algérie coloniale », Ethnologie française, 2011/4 (Vol. 41), p. 625-632.



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Mer 22 Mai - 5:53