L'Hydre et l'Académie

    Pierre François Moreau, Le Scepticisme au XVI et au XVII siècle

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5624
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Pierre - Pierre François Moreau, Le Scepticisme au XVI et au XVII siècle Empty Pierre François Moreau, Le Scepticisme au XVI et au XVII siècle

    Message par Johnathan R. Razorback le Mer 1 Nov - 17:54

    https://books.google.fr/books?id=roAvVy7DY6IC&pg=PA9&lpg=PA9&dq=l%27%C3%A2ge+du+scepticisme&source=bl&ots=vmNW_ND7y6&sig=JAZI4OErDrnWooK_lmk1ASVAzGE&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi85Yax-J3XAhXMAxoKHdTlBWs4FBDoAQg7MAU#v=onepage&q=l%27%C3%A2ge%20du%20scepticisme&f=false

    "Depuis Pétrarque, la suprématie philosophique d'Aristote au sein de la philosophie ancienne est remise en question, tout comme l'idée que la vérité ait pu être atteinte par un seul auteur et qu'elle se trouve par conséquent dans un corpus philosophique unique. Il devient donc urgent d'apprendre la langue grecque et de rechercher des œuvres et des auteurs anciens inconnus ou négligés jusqu'alors, avec l'intention aussi bien d'y découvrir des vérités absentes du corpus aristotélicien que d'acquérir simplement une connaissance plus précise et détaillée du développement historique de la philosophie dans l'Antiquité. Le scepticisme ancien fait aussi l'objet d'une attention spéciale dans ce programme humaniste."
    -Miguel Granada, "Apologétique platonicienne et apologétique sceptique: Ficin, Savonarole, Jean-François Pic de la Mirandole, in Pierre François Moreau (dir.), Le Scepticisme au XVI et au XVII siècle, (Le retour des philosophies antiques à l'Age classique, tome 2), Paris, Albin Michel, 2001, 413 pages, p.12.


    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Mer 22 Mai - 4:38