L'Hydre et l'Académie

    George Orwell, Literature and Totalitarianism + Reflections on Gandhi + 1984

    Partagez
    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5026
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    George Orwell, Literature and Totalitarianism + Reflections on Gandhi + 1984

    Message par Johnathan R. Razorback le Mer 11 Oct - 20:40

    http://orwell.ru/library/articles/totalitarianism/english/e_lat

    http://www.orwell.ru/library/reviews/gandhi/english/e_gandhi

    "[Théorie de pratique du collectivisme oligarchique, par Emmanuel Goldstein. Chapitre 1 "L'ignorance c'est la force"]: Au cours des époques historiques, et probablement depuis la fin de l'âge néolithique, il y eut dans le monde trois classes: la classe supérieure, la classe moyenne, la classe inférieure. Elles ont été subdivisées de beaucoup de façons, elles ont porté d'innombrables noms différents, la proportion du nombre d'individus que comportait chacune, aussi bien que leur attitude les unes vis-à-vis des autres ont varié d'âge en âge. Mais la structure essentielle de la société n'a jamais varié. Même après 'énormes poussées et des changements apparemment irrévocables, la même structure s'est toujours rétablie, exactement comme un gyroscope reprend toujours son équilibre, aussi loin qu'on le pousse d'un côté ou de l'autre.
    Les buts de ces trois groupes sont absolument inconciliables
    ." (p.245-246)
    -George Orwell, 1984, Gallimard, coll. Folio, 1950 (1949 pour la première édition britannique), 408 pages.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_d%27airain_de_l%27oligarchie



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "Il y a, de nos jours, beaucoup de gens qui s'accommodent très aisément de cette espèce de compromis entre le despotisme administratif et la souveraineté du peuple, et qui pensent avoir assez garanti la liberté des individus, quand c'est au pouvoir national qu'ils la livrent. Cela ne me suffit point." -Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II, Quatrième Partie : Chapitre VI, 1840.


      La date/heure actuelle est Mer 19 Sep - 0:57