L'Hydre et l'Académie

    Enzo Traverso, Mélancolie de gauche: La force d'une tradition cachée (XIXe-XXIe siècle)

    Partagez
    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 4384
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Enzo Traverso, Mélancolie de gauche: La force d'une tradition cachée (XIXe-XXIe siècle)

    Message par Johnathan R. Razorback le Dim 21 Mai - 20:28

    https://books.google.fr/books?id=btseDQAAQBAJ&pg=PT136&lpg=PT136&dq=gauche+objectiviste&source=bl&ots=dAo7X4Snkv&sig=S_dXlZxk4y6aKPe0i7PAkJHRyFY&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiGm4aH5IHUAhUB2BoKHaSzAuw4ChDoAQgiMAA#v=onepage&q=gauche%20objectiviste&f=false

    "[Sont de gauche] les mouvements qui, dans l'histoire, se sont battus pour changer la société en plaçant le principe d'égalité au centre de leurs projets et de leurs luttes."

    "A la différence du discours humanitaire dominant qui sacralise la mémoire des victimes tout en ignorant sinon en rejetant leurs engagements, la mélancolie révolutionnaire porte son regard sur les vaincus. Elle les tragédies liées aux batailles perdues du passé comme un fardeau et une dette qui contiennent aussi une promesse de rachat."
    -Enzo Traverso, Mélancolie de gauche: La force d'une tradition cachée (XIXe-XXIe siècle), Éditions La Découverte, Paris, 2016,


    _________________
    « Et comment peut-il être bon, lui qui n’a pas même de sévérité contre les méchants ! »  
    -Archélaos de Sparte.


    « Agir par vertu n’est autre chose en nous qu’agir et vivre, conduits par la raison, et conserver son être, et d’après ce fondement de la vertu qu’il faut rechercher sa propre utilité. »
    -Spinoza, Éthique, IV, 24, 1677.


      La date/heure actuelle est Sam 20 Jan - 19:02