L'Hydre et l'Académie

    Jean, Apocalypse + L’Ecclésiaste

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5622
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Jean, Apocalypse + L’Ecclésiaste Empty Jean, Apocalypse + L’Ecclésiaste

    Message par Johnathan R. Razorback le Mer 30 Nov - 22:43

    https://fr.wikisource.org/wiki/Bible_Crampon_1923/Apocalypse

    "Et à celui qui vaincra et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je lui donnerai pouvoir sur les nations ;"
    Chapitre 2, 26. Traduction Augustin Crampon, 1923.

    "Tu dis : Je suis riche, j’ai acquis de grands biens, je n’ai besoin de rien ; et tu ne sais pas que tu es un malheureux, un misérable, pauvre, aveugle et nu."
    Chapitre 3, 17.

    "Et je vis paraître un cheval de couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la Mort, et l’Enfer le suivait."
    Chapitre 6, 8.

    "Tout est pareil pour tous ; il y a un même sort pour le juste et l’injuste, le bon et le mauvais, le pur et l’impur, pour qui sacrifie ou ne sacrifie pas. Il en va du bon comme du pécheur, de celui qui prête serment et de celui qui craint de le faire."
    -L’Ecclésiaste, chapitre 9, verset 2.



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Dim 19 Mai - 23:06