L'Hydre et l'Académie

    L’Allemagne s’engage à devenir un partenaire militaire plus actif + L’Allemagne puissance complète ?

    Partagez
    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 3737
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    L’Allemagne s’engage à devenir un partenaire militaire plus actif + L’Allemagne puissance complète ?

    Message par Johnathan R. Razorback le Jeu 13 Oct - 14:59

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/07/13/l-allemagne-s-engage-a-devenir-un-partenaire-militaire-plus-actif_4968879_3214.html

    http://www.lopinion.fr/edition/international/effectifs-l-armee-allemande-vont-progresser-7000-personnes-102529
    "Heureux bénéfice de la construction européenne, le redimensionnement de l’armée allemande devrait réjouir la France. Paris plaide depuis longtemps pour un engagement militaire renforcé de son principal partenaire politique pour gérer les crises internationales.

    Ce premier pas est une manière de montrer patte blanche avant le sommet de l’Otan en juillet à Varsovie. Berlin consacre encore loin de 2 % de son PIB aux dépenses militaires comme le recommande l’organisation. Les hausses prévues les feront passer de 1,18 % en 2016 à 1,20 % en 2020
    ."
    -Luc André, Les effectifs de l’armée allemande vont progresser de 7000 personnes, L'Opinion, 10 Mai 2016.

    http://www.diploweb.com/L-Allemagne-puissance-complete.html

    "Du point de vue capacitaire, le « Livre blanc allemand » version 2016 marque une rupture dans la réduction des forces. En 2011, l’Allemagne avait décidé la réduction du format des forces armées, de 200 000 à 185 000 personnes sous l’égide du ministre de Maizière. Et elle a mis fin au service militaire obligatoire en 2011. L’Allemagne annonce aujourd’hui qu’elle augmentera ses effectifs militaires et continuera de les professionnaliser : elle compte recruter plus de 7 000 soldats et plus de 4 000 personnels civils. Facteur supplémentaire, la Bundeswehr est en voie d’aguerrissement progressif : elle a participé à des opérations en ex-Yougoslavie, en Afghanistan, etc. avec 13 000 hommes projetés. Cet engagement a été récemment salué par le Secrétaire général de l’OTAN. Plus récemment, elle a accru son expérience en formant des combattants kurdes pour la lutte contre l’organisation EI, en participant à des vols de reconnaissance en Syrie et en Irak et en prenant le commandement d’un des quatre bataillons déployés par l’OTAN dans l’espace baltique.

    En d’autres termes, l’Allemagne rompt aujourd’hui avec les réductions capacitaires et avec l’idée de « toucher les dividendes de la paix ». Elle évolue vers un positionnement stratégique plus actif dans les équilibres sécuritaires européens. Il était grand temps, pour l’Allemagne, de changer de pied dans le domaine sécuritaire
    ."

    "La Pologne, qui monte en puissance dans le dispositif de sécurité otanien, et consacre des crédits croissants à la défense, avait elle aussi demandé à l’Allemagne de peser davantage dans le domaine militaire Ainsi, en 2011, le ministre de la défense polonais Sikorski avait déclaré qu’il redoutait davantage l’inactivité allemande que la puissance de l’Allemagne : « I fear Germany’s power less than her inactivity » avait-il déclaré."

    "Elaborée après la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, la Loi fondamentale a pour objectif principal, en matière de défense, d’empêcher l’aventurisme, le militarisme et l’expansionnisme. Ainsi, elle crée un commissaire parlementaire aux forces armées (article 45b) et place les forces armées sous la surveillance du Parlement (article 87a). les Allemands aiment même à qualifier la Bundeswehr d’ « armée parlementaire » tant ses mandats et ses opérations sont encadrées par le Parlement même si son chef opérationnel est le ministre de la défense. Les missions fondamentales de la Bundeswehr restent axées sur l’assistance aux populations civiles en cas de catastrophes humanitaires et sur la participation aux opérations décidées par le Conseil de sécurité de l’ONU. Cela limite évidemment toute activité militaire réactive, soutenue et d’ampleur. La conséquence est que la puissance militaire allemande est demeurée l’affaire de spécialistes et suscite soit l’indifférence soit la défiance dans la population. Sans révision constitutionnelle et sans amendement à la loi de 2005 encadrant les interventions extérieures de la Bundeswehr, l’Allemagne restera privée d’instrument militaire."
    -Cyrille Bret, L’Allemagne puissance complète ?
    « White Paper 2016 » : l’Allemagne est-elle prête à exercer un « Leadership from the Center » ?, Diploweb.com. La revue géopolitique, 20 juillet 2016.


    _________________
    «You'll have to think harder than you've ever done before, because you will be on your own -relying on your own judgment and the logic of the arguments you hear or consider, rejecting all authorities and all bromides, and taking nothing on faith. »  
    -Ayn Rand.



      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 21:08