L'Hydre et l'Académie

    Serge Audier, L'histoire des idées comme philosophie politique

    Partagez
    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 4718
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Serge Audier, L'histoire des idées comme philosophie politique

    Message par Johnathan R. Razorback le Sam 12 Mar - 11:23

    https://www.youtube.com/watch?v=We-2tf7-l2c

    "En France l'histoire des idées est un mot absolument pestiférée."

    "C'était d'ailleurs [Lippmann], un ami de Keynes. [...] Dans les années 30, il a soutenu Roosevelt, puis pris ses distances."

    "Il est favorable à un salaire minimum."

    "L'école de Manchester [...] était la bête noire de la plupart des participants du Colloque Lippmann."

    "[Karl] Popper n'avait pas tout oublié du socialisme de sa jeunesse. [...] Il rêvait de réunir libéraux et socialistes."

    "La pensée conservatrice n'est pas libérale, fondamentalement."

    "Je pense que la neutralité axiologique doit rester une visée absolue dans le travail historique."
    -Serge Audier, L'histoire des idées comme philosophie politique.



    _________________
    "Aucune grandeur n'est possible où l'on refuse d'être ce qu'on est et fût-on l'ombre de soi-même, il faut partir de là."
    -Albert Caraco, La France baroque, Edition L'Age d'Homme, 1975, 255 pages, p.64.

    "Il y a, de nos jours, beaucoup de gens qui s'accommodent très aisément de cette espèce de compromis entre le despotisme administratif et la souveraineté du peuple, et qui pensent avoir assez garanti la liberté des individus, quand c'est au pouvoir national qu'ils la livrent. Cela ne me suffit point."
    -Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II, Quatrième Partie : Chapitre VI, 1840.


      La date/heure actuelle est Sam 21 Avr - 5:35