L'Hydre et l'Académie

    Émile Maurial, Le Scepticisme combattu dans ses principes. Analyse et discussion des Principes du Scepticisme de Kant

    Partagez
    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 4901
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Émile Maurial, Le Scepticisme combattu dans ses principes. Analyse et discussion des Principes du Scepticisme de Kant

    Message par Johnathan R. Razorback le Dim 25 Oct - 13:37

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k406093p/f4.item.zoom

    "Le mot représentation est, dans le langage de Kant, le terme général qui embrasse dans son extension tout ce qui se nomme autrement idée, notion, connaissance, intuition, conception, etc. Chacun de ces mots, qu'on prend ordinairement comme synonymes, a chez lui une signification propre bien déterminée. "Nous ne manquons pas, dit-il, de mots appropriés aux différentes espèces de représentations...En voici l'échelle: le mot générique est représentation (Vorstellung) ; il comprend la représentation avec conscience (Vorstellung mit Bewusztseyn, perceptio); une perception qui se rapporte simplement au sujet comme modification de son état, est sensation (Empfindung, sensatio); une perception objective est connaissance (Erkenntnisz, cognitio); celle-ci, à son tour, est intuition ou concept (Anschauung oder Begriff, intuitus vel conceptus). L'intuition se rapporte immédiatement à l'objet, en sorte qu'elle est nécessairement singulière ; le concept s'y rapporte médiatement par le moyen d'un caractère ou attribut commun à plusieurs choses. Le concept est ou empirique ou pur ; et le concept pur, s'il a son origine dans l'entendement seul (et non dans une image pure de la sensibilité), s'appelle notion (notio). Le concept suscité par des notions et qui dépasse la possibilité de l'expérience, s'appelle idée ou concept de raison, ou bien encore concept rationnel."."

    "L'espace n'est qu'un simple phénomène en nous: tel est le monstrueux paradoxe qu'un esprit sérieux, qu'un grand et consciencieux esprit a pu trouver au bout de ses recherches et oser jeter en défi au sens commun de l'humanité."
    -Émile Maurial, Le Scepticisme combattu dans ses principes. Analyse et discussion des Principes du Scepticisme de Kant, 1857.

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k406093p/f71.item.zoom


    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "Il y a, de nos jours, beaucoup de gens qui s'accommodent très aisément de cette espèce de compromis entre le despotisme administratif et la souveraineté du peuple, et qui pensent avoir assez garanti la liberté des individus, quand c'est au pouvoir national qu'ils la livrent. Cela ne me suffit point." -Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II, Quatrième Partie : Chapitre VI, 1840.


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Juin - 20:18