L'Hydre et l'Académie

    Carl Menger, Principles of Economics + Les origines de la monnaie + La rupture de Carl Menger avec l'économie classique, de Pierre Le Masne

    Johnathan R. Razorback
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5622
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Carl Menger, Principles of Economics + Les origines de la monnaie + La rupture de Carl Menger avec l'économie classique, de Pierre Le Masne Empty Carl Menger, Principles of Economics + Les origines de la monnaie + La rupture de Carl Menger avec l'économie classique, de Pierre Le Masne

    Message par Johnathan R. Razorback le Ven 3 Juil - 18:02

    http://www.wikiberal.org/wiki/Carl_Menger
    https://mises.org/library/principles-economics
    http://www.catallaxia.org/wiki/Carl_Menger:Les_origines_de_la_monnaie

    http://www.cairn.info/revue-l-economie-politique-2002-2-page-96.htm

    "Le conflit de points de vue à propos de la nature de notre science, de ses tâches et de ses frontières [...], commence par la reconnaissance de plus en plus évidente que la théorie économique telle que l'ont laissée Adam Smith et ses disciples manque de base assurée, que même ses problèmes les plus élémentaires n'ont pas trouvé de solution satisfaisante, et qu'elle est en particulier une base insuffisante pour les sciences pratiques de l'économie nationale et pour la pratique dans ce domaine."

    "Adam Smith se situe, dans tous les cas de conflits d'intérêts entre les pauvres et les riches, entre les forts et les faibles, sans exception du côté de ces derniers. J'emploie le mot "sans exception" de façon bien réfléchie, car il ne se trouve pas un seul endroit dans les œuvres de Smith où il défend les intérêts des riches et des puissants contre les pauvres et les faibles."
    -Carl Menger, Recherches sur la méthode des sciences sociales et de l'économie politique en particulier, 1883.


    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "La vraie volupté est remportée comme une victoire sur la tristesse [...] Il n’y a pas de grands voluptueux sans une certaine mélancolie, pas de mélancoliques qui ne soient des voluptueux trahis." -Albert Thibaudet, La vie de Maurice Barrès, in Trente ans de vie française, volume 2, Éditions de la Nouvelle Revue Française, 1919, 312 pages, p.40.


      La date/heure actuelle est Dim 19 Mai - 23:08