L'Hydre et l'Académie

    Best of Liborg

    Partagez
    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 4204
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Best of Liborg

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 30 Juin - 11:13

    Sanksion: http://www.jesuischarliegenerator.com/je-suis-sanksion-f1z2-653x435.jpg
    "Les chiens c'est de la merde, à moins d'être du gign, ils vont se jeter sur la bouffe empoisonnée et cya.

    Les oies c'est incorruptible en revanche
    ." (30 juin 2015, https://www.liberaux.org/index.php/topic/52005-je-raconte-my-life-6-lamentations-fleurs-de-lol/page-379#entry1257949 ).

    JIM16: "Chacun devrait être libre civilement de porter un bazooka mais il faut savoir raison garder." (02 Novembre 2013).

    Lancelot: "Heureusement que les féministes sont là pour nous expliquer que, contrairement à l'opinion populaire et à ce que nous suggèrent nos instincts masculins, le viol c'est mal. C'est un travail de pédagogie difficile (j'irais même jusqu'à dire héroïque) mais nécessaire." (30 juin 2015, https://www.liberaux.org/index.php/topic/35655-le-féminimse-who-cares/page-341#entry1257973 ).

    "Le privé est par définition soumis aux lois de la concurrence. Si le public était toujours plus avantageux que le privé, le privé ne serait pas compétitif et n'existerait plus à l'heure actuelle." (5 Octobre 2015 - 18:40)

    Tremendo : "72 kgs, 1m89, brun, yeux marrons et de superbes cils.
    Si tu es libéral(e) et que tu veux -enfin- discuter avec un beau gosse de Mises et de droits naturels, tu peux me contacter par MP.
    " (1er juillet 2015, https://www.liberaux.org/index.php/topic/52005-je-raconte-my-life-6-lamentations-fleurs-de-lol/page-390 ).

    "Nous sommes dans l'ère de la social-démocratie, une des variantes du socialisme, un modèle nouveau à l'échelle de l'Histoire de l'humanité il est vrai, mais qui commence déjà à rencontrer quelques difficultés relatives. La social-démocratie n'est pas militariste comme le fascisme mais peut se montrer interventionniste, ne collectivise pas autant les moyens de production que le communisme mais finalement possède et régente en grande partie la Société. C'est autre chose, quelque chose de plus pacifique, mais de manière contradictoire plus invasif et persuasif à la fois." (4 septembre 2015, http://www.liberaux.org/index.php/topic/30190-michel-onfray-le-connard-par-antonomase/page-22 ).

    Snow: "Fais gaffe, tu commences à ne pas passer le test de Turing." (8 juillet 2015, https://www.liberaux.org/index.php/topic/52470-dura-lex-less-sex/page-3 ).

    Neomatix: "Un fil sur le féminisme dévie sur la confiance en soi et sexy sushi. Pendant ce temps un fil sur le porno dévie sur les fondements de la métaphysique des mœurs vices. Liborg est génial." (17 juillet 2015, http://www.liberaux.org/index.php/topic/52485-interdiction-du-porno-sur-internet/page-4#entry1266320 =.

    Flashy: Le communisme est un naufrage esthétique. (20 octobre 2015, http://www.liberaux.org/index.php/topic/52745-les-élus-marseillais-veulent-controler-les-démarches-éco-citoyennes/ ).

    Anton_K: Mon impression est qu'une bonne partie de la recherche en sciences humaines consiste à mélanger des mots et voir si le projet de recherche qui en résulte a une chance de financement. (29 octobre 2015, http://www.liberaux.org/index.php/topic/51437-ces-phrases-qui-vous-ont-fait-littéralement-hérisser-le-poil-2/page-534#entry1312473 ).

    Tramp: Je crois qu'il n'y avait quasiment pas d'impôts dans ce paradis libéral qu'était l'URSS. (mardi 3 novembre 2015: https://www.liberaux.org/index.php/topic/52684-front-national-socialiste-coopérative-le-pen-cache-oeil/page-13#entry1314748 ).

    "Le pragmatisme c'est comme le côté obscur. On pense que ça va plus vite et que c'est plus efficace mais au bout d'un moment t'es devenu un socialiste sith et c'est pire qu'avant." (samedi 9 janvier 2016: http://www.liberaux.org/index.php/topic/50155-ces-petites-phrases-qui-vous-ont-fait-plaisir…/page-119#entry1344459 ).

    Gilles: "En fait si certains avaient voulu refaire un film sur Atlas Shrugged, il aurait suffi d'envoyer quelques caméramans au Venezuela."
    (lundi 29 février 2016: http://www.liberaux.org/index.php/topic/50707-venezuela-lautre-grande-réussite-du-socialisme/page-22#entry1370519 ).

    « Je rappelle la conception du droit qu'ont les libéraux.
    Dans notre monde il y a 2 types de droits :
    1) faux droit, "droit à" (droit au logement, droit à l'assistance, etc.) : ce type de droit est arbitraire, sa définition dépend étroitement de l'imagination de qui l'invente, ou plus précisément du degré de démagogie du politicien qui le propose (moi j'aimerais bien un droit à avoir une Rolls avec chauffeur). Il est défini positivement, ce qui fait que les "droits à" des uns sont forcément les devoirs des autres.
    2) vrai droit, droit naturel : il est défini négativement, il délimite le domaine d’action d’une personne où nul ne peut s'immiscer. Comme le formule Rothbard : "aucun homme n'a le droit de forcer quelqu’un à accomplir une action positive puisque l’individu ainsi contraint subirait une violation de son droit sur sa personne et sa propriété". Ce que je traduis plus simplement par : "un droit ne peut s'exercer aux dépens d'une personne non consentante".
    Dans ce sens, j'ai le droit de faire ce que je veux pourvu que cela n'empiète pas sur le droit des autres à ne pas être contraints. Je n'ai aucun droit d'exiger quoi que ce soit des autres qui ne résulte pas d'un consentement mutuel (ce qui ne m'interdit pas d'essayer, en jouant sur leur "sens éthique", leur "solidarité", leur "bon cœur", leur crédulité, leur bêtise, etc. - ils ont de toute façon le droit le plus absolu de refuser). »
    -Dilbert, le 16 décembre 2004 (http://www.liberaux.org/index.php/topic/3203-non-assistance-à-personne-en-danger/page-1 ).

    Poney: "Quelques soient les positions libérales sur le taux d'imposition, la première règle est de respecter les lois en vigueurs. Le libéralisme n'est pas un brigandisme." (8 décembre 2016. Cf: http://www.liberaux.org/index.php/topic/53407-aujourdhui-en-france/page-97#entry1493222 ).

    "On parle trop souvent de populisme dans tous les sens mais la vraie efficacité de la politique est elle est symbolique. Elle soulève les foules, elle fait se réunir des millions de gens dans les rues et sur les places, elle créent des élans. Obama, du symbole. Le cirque des roses au panthéon mitterrandien, du symbole.
    D'une efficacité redoutable. "Sans nous, c'est la faim, la soif, la guerre", alors on pardonne les erreurs, les accros. Le prochain sera le bon. C'est messianique.
    La réponse libérale "on va baisser les impôts et diminuer les fonctionnaires", en plus d'être un dévoiement du libéralisme historique parce qu'on se sert d'une vulgate economiciste comme marteau de mousse pour dégager la composante philosophique et juridique des fondement libéraux, on passe pour des fillonistes avides de fric.
    A qui ça parle ? Aux médecins bourgeois proches de leurs sous, aux banquiers de province trop loin du pouvoir pour bénéficier de ses largeurs, à quelques indépendants qui crèvent sous les épreuves fiscale et normatives de l'étatisme. La masse, le libéralisme de comptable, elle s'en masse le jonc et à raison.

    Vivre et laisser vivre, faire rêver, rendre le pouvoir aux gens, mélenchoniser le libéralisme, lui donner une symbolique qui, faisant rêver sera son efficacité, oui. Est-ce culturel ? Mais non. Conjoncturel peut-être
    ." (3 février 2017, cf: http://forum.liberaux.org/index.php/topic/53407-aujourdhui-en-france/page-117#entry1514335 )

    Rincevent: "Sur le marché du travail, les salariés sont globalement rémunérés selon leur productivité marginale, i.e. selon ce qu'ils apportent à l'entreprise. C'est normal, parce qu'un employeur embauche quelqu'un si il peut apporter quelque chose à l'entreprise (donc si le coût du travail ne dépasse pas cette fameuse productivité marginale).

    Imposer un salaire minimum, c'est interdire aux employeurs de nouer des contrats de travail avec des employés pour un salaire moindre que ce minimum. Or, l'employeur n'a aucun intérêt à "embaucher à perte" (à la limite, si il pense que l'employé peut vite gagner en productivité, mais c'est valable pour un petit nombre de cas, et pour un écart de productivité faible).

    Donc l'employeur n'embauchera pas les gens dont la productivité est insuffisante : les jeunes, les moins diplômés, les handicapés, les immigrés, bref toutes les catégories les plus fragiles dans la population. Pire, comme ils seront au chômage, tous ces gens manqueront d'opportunités pour acquérir de l'expérience et des compétences et auront d'autant plus de mal à sortir du chômage.

    [Conclusion] sur un marché, imposer un prix supérieur au prix d'équilibre engendre toujours des surplus qui ne trouveront pas preneur
    ." (10 avril 2017, cf: http://forum.liberaux.org/index.php?/topic/54388-salaire-minimum/#comment-1537492 ).

    Johnnieboy: "Peut-on savoir pour une personne ce qui est mieux pour elle ? La réponse est oui, évidemment. Par exemple : il serait meilleur pour les Français d'être libéraux que socialistes." (cf: 16 avril 2017, http://forum.liberaux.org/index.php?/topic/35655-le-f%C3%A9minimse-who-cares/&page=420#comment-1539840 ).

    Nihiliste frustré: "Le problème, c'est qu'il est impossible de représenter la Femme mais que la Femme n'est pas assez représentée." (1 septembre 2017, cf:    https://forum.liberaux.org/index.php?/topic/35655-le-f%C3%A9minimse/&page=451#comment-1579013 ).

    Mégille: "Si problème écologique il y a, et si ce problème ne peut pas être résolu par des hommes libres s'organisant librement d'eux mêmes, alors on est foutu, c'est tout. Ce n'est sûrement pas une force coercitive aux mains de tel ou tel groupe, prétendant représenter ou non une majorité, qui changera les choses." (11 novembre 2017 cf: https://forum.liberaux.org/index.php?/topic/54542-pr%C3%A9sentation-lazinou/&page=2&tab=comments#comment-1595876 ).

    "A propos des heures sup et du travail le dimanche, si tu es d'accord pour les faire, et si tu as le droit de refuser, je ne vois aucun problème. Je ne vois aucun problème non plus à ce que ton patron te vire si jamais tu refuses, ni qu'il te prévienne qu'il le fera. Ce n'est pas une coercition, c'est un libre usage de ses ressources, tout à fait en accord avec ton droit. Garde à l'esprit que le travail salarié est un service intermédiaire dont l'employé est le producteur et l'entreprise le consommateur. Imagine un instant que tu ailles voir ton boulanger, et que tu lui dises "brave homme, jusqu'à présent, je t'achète une baguette par jour, mais demain, j'organise une fondue avec de nombreux amis, il m'en faudra 10, que je passerais prendre en fin d'après midi, pourras tu en faire assez pour me les fournir à ce moment là ? Si non, ce n'est pas grave, j'irais à la boulangerie d'à coté". Je ne vois rien d'illégitime dans cette demande, et aucune forme de "coercition économique" dans la "menace" d'aller chez un autre boulanger. Imagine maintenant que ton boulanger te réponde "Ah ! scélérat ! tyran ! oppresseur ! esclavagiste ! tu sais bien que j'ai besoin de ton argent pour vivre ! en menaçant d'acheter les baguettes d'un autre, tu me menaces de mort, et tu abuses de ta position pour m'exploiter ! Moi aussi, sale richard capitaliste, j'aimerais consacrer mon temps à vivre joyeusement en mangeant de la fondue savoyarde ! Mais n'ignores tu pas que faire des baguettes me prend du temps ? Je refuse d'être ainsi aliéné ! Voilà ce que l'on va faire : je vais faire autant de baguettes que d'habitude, et tu continueras à acheter les miennes pour le même prix en priorité ! Peu importe que le boulanger d'à coté soit d'accord pour te vendre plus de baguettes, ou qu'il te propose de te faire une réduction, ce sale social-traître !" Je ne sais pas pour toi, mais moi, j'irais voir l'autre boulanger sans aucun remord... Et je me sentirais lésé si une guilde des boulangers parvenait à convaincre le législateur de faire passer une loi interdisant de changer de boulanger.

    Vois-tu, l'employé vis-à-vis son patron est dans la même position que le boulanger vis-à-vis son client ici. S'il a besoin de plus de travail, il est normal qu'il en demande plus, et si l'un de ses "fournisseurs de travail" ne convient pas à ses attentes, il est tout aussi normal d'en changer, de la même manière que tu changes de boulangerie quand tu en trouves une autre, meilleure et moins chère
    ." (12 novembre 2017, cf: https://forum.liberaux.org/index.php?/topic/54542-pr%C3%A9sentation-lazinou/&page=3 ).

    Hayek's plosive: "L'UE a l'assurance de ne voir aucun autre référendum de sortie pour les vingt prochaines années." (8 décembre 2017, cf: https://forum.liberaux.org/index.php?/topic/40316-union-europ%C3%A9enne/&page=75 ).


    Et le pire...

    Johnnieboy: "T'as pas un droit à te sentir chez toi dans ton pays. Personne ne t'a rien légué, tu ne possèdes rien. T'es simplement né là." (17 mars 2017, cf: http://forum.liberaux.org/index.php?/topic/54121-les-droitards-quelle-plaie/&page=27#comment-1529642 ).

    H16: "Pour se lancer en politique, il faut un gros égo et les pieds pas trop sur terre. Pour y réussir, il faut aussi être une belle enflure." (29 septembre 2016, cf: http://www.contrepoints.org/2016/09/29/267333-le-danger-juppe ).

    Nigel:  "Un homme politique est par principe, un pourri." (cf: https://forum.liberaux.org/index.php?/topic/53648-m%C3%A9lenchon-le-tout-petit-p%C3%A8re-des-peuples/&page=71#comment-1569056 ).


    Dernière édition par Johnathan R. Razorback le Ven 8 Déc - 15:58, édité 4 fois


    _________________
    « Et comment peut-il être bon, lui qui n’a pas même de sévérité contre les méchants ! »  
    -Archélaos de Sparte.


    « Agir par vertu n’est autre chose en nous qu’agir et vivre, conduits par la raison, et conserver son être, et d’après ce fondement de la vertu qu’il faut rechercher sa propre utilité. » .
    -Spinoza, Éthique, IV, 24, 1677.

    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 4204
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Re: Best of Liborg

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 25 Juil - 12:15



    _________________
    « Et comment peut-il être bon, lui qui n’a pas même de sévérité contre les méchants ! »  
    -Archélaos de Sparte.


    « Agir par vertu n’est autre chose en nous qu’agir et vivre, conduits par la raison, et conserver son être, et d’après ce fondement de la vertu qu’il faut rechercher sa propre utilité. » .
    -Spinoza, Éthique, IV, 24, 1677.


      La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 11:33