L'Hydre et l'Académie

    Victor Hugo, Œuvre

    Partagez
    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5237
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Victor Hugo, Œuvre

    Message par Johnathan R. Razorback le Mar 16 Déc - 14:32

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Hugo

    https://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Victor_Hugo

    https://books.google.fr/books?id=LHdJAAAAYAAJ&printsec=frontcover&dq=Victor+Hugo+oeuvres&hl=fr&sa=X&ei=4zCQVKyBH8WvUePbgrgB&ved=0CE0Q6AEwBg#v=onepage&q=Victor%20Hugo%20oeuvres&f=false

    https://books.google.fr/books?id=6OhTAAAAcAAJ&pg=PA10&dq=Victor+Hugo+oeuvres&hl=fr&sa=X&ei=rTCQVL3nEsXnUtm8g6AH&ved=0CCgQ6AEwADgK#v=onepage&q=Victor%20Hugo%20oeuvres&f=false

    https://books.google.fr/books?id=Ud45AAAAcAAJ&pg=PP1&dq=Victor+Hugo+oeuvres&hl=fr&sa=X&ei=rTCQVL3nEsXnUtm8g6AH&ved=0CC4Q6AEwATgK#v=onepage&q=Victor%20Hugo%20oeuvres&f=false

    "Un jour je vis, debout au bord des flots mouvants,
    Passer, gonflant ses voiles,
    Un rapide navire enveloppé de vents,
    De vagues et d'étoiles ;

    Et j'entendis, penché sur l'abîme des cieux,
    Que l'autre abîme touche,
    Me parler à l'oreille une voix dont mes yeux
    Ne voyaient pas la bouche:

    -Poëte, tu fais bien! poëte au triste front,
    Tu rêves près des ondes,
    Et tu tires des mers bien des choses qui sont
    Sous les vagues profondes !

    La mer, c'est le Seigneur, que, misère ou bonheur,
    Tout destin montre et nomme ;
    Le vent, c'est le Seigneur, l'astre, c'est le Seigneur ;
    Le navire, c'est l'homme
    ." (p.13)

    " VII. Réponse à un acte d'accusation.
    (p.29-35)
    -Victor Hugo, Les Contemplations, Éditions Gallimard et Librairie Générale Française, coll. Le Livre de poche, 1965 (1856 pour la première édition), 510 pages.

    "Faites déclarer par sept millions cinq cent mille voix que 2 et 2 font 5, que la ligne droite est le chemin le plus long, que le tout est moins grand que la partie ; faites-le déclarer par huit millions, par dix millions, par cent millions de voix, vous n’aurez point avancé d’un pas. Eh bien, ceci va vous surprendre, il y a des axiomes en probité, en honnêteté, en justice, comme il y a des axiomes en géométrie, et la vérité morale n’est pas plus à la merci d’un vote que la vérité algébrique.

    La notion du bien et du mal est insoluble au suffrage universel. Il n’est pas donné à un scrutin de faire que le faux soit le vrai et que l’injuste soit le juste. On ne met pas la conscience humaine aux voix
    ."
    -Victor Hugo, "Axiomes", in Napoléon le Petit/6/VIII, 1852.



    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "Il y a, de nos jours, beaucoup de gens qui s'accommodent très aisément de cette espèce de compromis entre le despotisme administratif et la souveraineté du peuple, et qui pensent avoir assez garanti la liberté des individus, quand c'est au pouvoir national qu'ils la livrent. Cela ne me suffit point." -Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II, Quatrième Partie : Chapitre VI, 1840.

    avatar
    Johnathan R. Razorback
    Admin

    Messages : 5237
    Date d'inscription : 12/08/2013
    Localisation : France

    Re: Victor Hugo, Œuvre

    Message par Johnathan R. Razorback le Sam 10 Nov - 21:25

    https://fr.wikisource.org/wiki/La_L%C3%A9gende_des_si%C3%A8cles/1e_s%C3%A9rie,_1859

    https://fr.wikisource.org/wiki/La_L%C3%A9gende_des_si%C3%A8cles/Pleine_mer

    "
    -Victor Hugo, "Pleine mer" in La Légende des siècles, 1e série, 1859, Hetzel, tome 2, XIV "Vingtième siècle", p.207-218.





    _________________
    « La racine de toute doctrine erronée se trouve dans une erreur philosophique. [...] Le rôle des penseurs vrais, mais aussi une tâche de tout homme libre, est de comprendre les possibles conséquences de chaque principe ou idée, de chaque décision avant qu'elle se change en action, afin d'exclure aussi bien ses conséquences nuisibles que la possibilité de tromperie. » -Jacob Sher, Avertissement contre le socialisme, Introduction à « Tableaux de l'avenir social-démocrate » d'Eugen Richter, avril 1998.

    "Il y a, de nos jours, beaucoup de gens qui s'accommodent très aisément de cette espèce de compromis entre le despotisme administratif et la souveraineté du peuple, et qui pensent avoir assez garanti la liberté des individus, quand c'est au pouvoir national qu'ils la livrent. Cela ne me suffit point." -Alexis de Tocqueville, De la Démocratie en Amérique, vol II, Quatrième Partie : Chapitre VI, 1840.


      La date/heure actuelle est Mar 13 Nov - 22:03